En pratique, comment s'effectue l'écho-Doppler veineux pour un bilan de varices ?

Posted on

  • Rarement un tableau de pseudo-phlébite peut se développer après la sclérose: mollet chaud, rouge, tendu, douloureux, gênant la marche.

Une sclérose complémentaire est parfois nécessaire pour supprimer les petites varices résiduelles. Cette technique permet de traiter les très petites varices, appelées varices réticulaires et celles fines comme des cheveux, appelées télangiectasies. Le médecin effectue des compressions avec la sonde d’Echo-doppler veineux le long du trajet des veines pour vérifier qu’elles s’affaissent. Trois types de varicosités peuvent être traitées de cette façon : les télangiectasies (petites, rouges et aplaties), les veinulectasies (bleues et parfois distendues) et les veines réticulaires (petites et bleues). Il comprend deux veines principales, la grande et la petite saphène, qui ramènent une petite partie du sang jusque dans le réseau profond, et des veines secondaires, plus petites. Pour éviter que le sang stagne dans les veines superficielles, des valvules antireflux sont réparties tout le long de leur trajet. Pour ce qui concerne les varices qui touchent des veines secondaires, elles peuvent alors être supprimées soit par sclérothérapie, soit chirurgicalement, par phlébectomie. De petites portions de veines sont retirées avec un crochet, à travers de minuscules incisions. Cette technique permet de conserver la veine en dérivant les veines superficielles malades, vers les veines plus profondes.

3 méthodes pour faire disparaître ces petites veines disgracieuses :

  • Le traitement de la veine petite saphène ou saphène externe
  • Le traitement des récidives anarchiques après stripping
  • Le traitement des veines perforantes

Le laser YAG est actuellement à mon avis le plus adapté pour traiter varicosités et veines réticulaires.

L’arrêt du tabac est recommandé et le choix d’une pilule adaptée devra être discuté avec votre gynécologue en fonction du risque veineux. Dans l’antiquité on considérait qu’il fallait laisser les veines malades en place, leur retrait était jugé trop douloureux et les récidives possibles. Voir insuffisance veineuse (traitement) Il s’agit de veines superficielles plus ou moins dilatées au niveau des membres inférieurs. Les veines réticulaires alimentent le plus souvent les varicosités; la sclérose et la microsclérose viennent le plus souvent à bout de ces veines disgracieuses que l’on appelle télangiectasies. Le sang circule des petites veines situées au niveau des pieds, vers les veines plus grandes en remontant en direction du . Cela provoque une accumulation du sang dans les veines les plus atteintes et l’apparition de varices. Les moyens de contention exercent une pression sur la jambe au niveau des veines superficielles, empêchent l’accumulation de sang dans les veines et facilitent ainsi le retour veineux. Publi-information La sclérothérapie est un traitement parfois indiqué dans le traitement de troubles veineux, notamment dans le traitement des varices. Seule la concentration 0,50% peut être utilisée pour la sclérose des varicosités et des varices du pied et de la région périmalléolaire.

En pratique, comment s’effectue l’écho-Doppler veineux pour un bilan de varices ?

  • Comment se passent les séances pour la sclérose de varicosités ?

La mise en place d’une compression adaptée après le traitement peut également être envisagée pour réduire le risque de thrombose veineuse profonde.

Cette pression se répercute dans les veines des jambes et peut favoriser ainsi le développement de varices. Vous pouvez peut-être voir vos veines bleues, juste sous la peau, ou même les voir battre. Après un bilan veineux et une exploration fonctionnelle des veines (ou écho-doppler), le médecin peut également proposer une prise en charge médicamenteuse. Résultat : on craint que les métalloprotéases ne favorisent une sclérose imparfaite de la veine soignée, sa recanalisation sur le long terme et l’apparition de petites dilatations inesthétiques. Souvent, plusieurs injections sont nécessaires pour traiter complètement les veines malades qui se matérialisent par des varicosités ou des varices. Ces séances sont espacées d’une semaine pour les grosses varices nécessitant un contrôle régulier, à un mois pour les varicosités et les petites varices. Le système naturel d’anti-reflux n’est plus efficace, le sang veineux stagne à certains endroits et la pression à l’intérieur des petites veines augmente, elles gonflent et des varices apparaissent. Pour des varicosités, la technique appelée microsclérothérapie utilise une aiguille très fine permettant d’injecter des veines de petit calibre. Selon lui, une dernière indication peut concerner les veines incontinentes qui ont tendance à récidiver, “face à la maladie veineuse, chaque personne présentant un potentiel évolutif propre.

Quelles sont les informations apportées par l’écho-Doppler veineux pour un bilan de varices ?

  • Quelles précautions prendre après la séance de sclérose ?

Avant toute sclérose, l’angiologue devra faire un bilan veineux complet.

« Ce sont les meilleures techniques pour traiter la saphène, mais elles sont parfois difficiles à utiliser sur certaines veines très tortueuses », dit le Dr Hamel-Desnos. Cela peut survenir suite à une séance de sclérose de veines du mollet. Cette technique a été utilisée 21 fois, 5 fois elle a été associée à une sclérose à la mousse des veines lymphoganglionnaires par une injection directe transincisionelle. Cinq patients avaient eu besoin d’une consultation intermédiaire pour un motif douloureux mais aucune thrombose veineuse profonde ou des veines musculaires n’a été mise en évidence. Dans notre série la sclérose peropératoire a été réalisée dans 27.6% des cas pour les récidives grande saphène et dans 27.2% des récidives petite saphène. La difficulté à réaliser une exsanguination peropératoire nécessaire pour la sclérose est aussi probablement un facteur défavorable pour une efficacité sans risque. La sclérose des veines communicantes vers les veines pelviennes peut se faire à l’aide d’un petit Cathelon introduit dans une veine périnéale. Aujourd’hui, cette technique par injection (sclérose chimique) est concurrencée par la sclérose des vaisseaux et veines au laser (par thermo-coagulation). Dans tous les cas, les résultats dépendent du bilan veineux préalable, de la stratégie de traitement adoptée par le médecin et surtout, de son expérience.

Pour faire disparaître les capillaires, il faut: 1- scléroser la varice les formant (les capillaires les plus récents se rétractent et la tâche parait moins sombre).

Le choix de la méthode d’intervention doit être laissé au chirurgien pour celui qui donnera à son avis lz moins de risque de récidive variqueuse. La technique CHIVA, pour chirurgie hémodynamique de l’ en , est un traitement conservateur qui consiste à détourner le sang vers les veines profondes. Les veines superficielles sont ligaturées : ainsi le sang des veines superficielles est dérivé vers les veines du réseau veineux profond. Publi-information La sclérothérapie est aujourd’hui la technique la plus utilisée dans le traitement des varices. Quand elles n’assurent plus cette fonction, il s’ensuit une accumulation de sang dans le cordon veineux et un élargissement de celui-ci.Aucune maladie actuellement connue n’entraîne de varices (varices primaires). Rougeurs, nodules douloureux au toucher, gonflements et douleurs sont donc des réactions logiques. 5) LES PHLEBECTOMIES (Traitement des varices résiduelles) Pour parfaire les résultats esthétiques après l’éveinage, on peut par la même occasion extraire les petites varices collatérales résiduelles. La sclérothérapie convient pour les petites varices ou comme traitement complémentaire ultérieur après un éveinage. Une variante est la sclérose à la mousse, que certains préconisent maintenant aussi pour les varices plus importantes. De même, 5 ml dans le tiers moyen du mollet suffisent pour scléroser une petite saphène. Seuls les troncs veineux superficiels sont accessibles à ce type de traitement (veines saphènes). Les varices situées sur les branches sont traitées dans le même temps ou secondairement par ablation chirurgicale (voir phlébectomies) ou par sclérose. Les complications sont le plus souvent mineures (douleurs, hématomes) et le risque de reperméabilisation est inférieur à 10% à 2 ans. Lors du premier rendez-vous chez un médecin vasculaire, un angiologue, un dermatologue ou un médecin esthétique, il faut établir un bilan veineux. (Voir réseaux veineux dans l’article « j’ai des varices ») Vous pouvez venir seul. Par sa polyvalence, la sclérothérapie est, de très loin, la technique de traitement des varices la plus utilisée (plusieurs millions de séances par an sont pratiquées en France).